Médias

Noblessence

Si on utilise des produits de soins naturels pour le visage, pourquoi ne pas employer aussi du maquillage à base de pigments naturels, comme celui de Noblessence. On achète leurs produits en format «prêt-à-porter» ou sous forme de pigments non formulés qu'on mélange soi-même. La gamme comprend également des huiles essentielles, une crème pour le visage et une sélection de matières premières de qualité, pour concocter d'autres mélanges maison. Sur leur site Web, on trouve d'ailleurs une foule de recettes pratiques, et un calendrier de leurs prochains ateliers de fabrication.

Tiré de Elle Québec : http://www.ellequebec.com/Beaute/default/cosmetiqus-ecologique-biologique-n247365p1.html

____________________

Idées cadeaux de Noël
Autre idée sympa: fabriquer des cosmétiques et des savons à offrir. À Montréal, Noblessence propose des ateliers pour se familiariser avec les cosmétiques naturels, comme la fabrication de savons naturels. Tout au long de l'année, au Centre Éco-Santé, cette compagnie montréalaise offre diverses thématiques, telles que la fabrication de produits corporels, pour les femmes enceintes et les bébés ou encore la transformation de plantes médicinales.

Tiré de Elle Québec : http://www.ellequebec.com/accueil/default/idees-cadeaux-se-donner-pour-noel-n239691p2.html

_____________________

Les gouttes du bonheur

Les huiles essentielles sentent bon, certes, mais ce n’est pas leur seule qualité. «Elles contiennent des molécules aromatiques qui agissent sur les différents systèmes du corps, précise Mme Plamondon. Même les personnes qui ont perdu le sens de l’odorat peuvent bénéficier de l’aromathérapie. Par exemple, lorsqu’on prend un bain à l’huile essentielle de lavande vraie, la vapeur ouvre les pores de la peau et fait pénétrer les huiles essentielles dans l’organisme. Les esters que contient la lavande (Lavandula angustifolia) se rendent au cerveau et apaisent le système nerveux central.»

Pour lire l'article en entier : http://femmeplus.canoe.com/bienetre/article1/2007/02/21/3651863-fp.html

________________________________

S'enduire de crème sans danger

Voici quelques extraits d'un article paru dans La Presse le 9 juillet 2009 :

Il y aurait un lien à faire entre la fabrication de produits de beauté et la cuisine. Si on aime expérimenter au-dessus de ses chaudrons et de son mélangeur, on sera fort probablement compétent dans l'art de brasser une crème. De même, si l'on fait attention à ce que l'on met dans son estomac, il est tout naturel que l'on s'intéresse à ce que l'on met sur sa peau, d'autant plus que nous savons aujourd'hui que celle-ci est une barrière moins étanche qu'on le croyait.

«Une fois les connaissances acquises, les personnes qui ont assisté à nos cours vont parfois se réunir et faire des recettes ensemble, qu'elles se partageront. C'est un peu comme la cuisine collective. De manière générale, on peut dire que la fabrication de produits de beauté artisanaux est une affaire de femmes. Dans les ateliers, il y en a de tous les âges», observe Stéphanie Plamondon, anthropologue, herboriste et propriétaire de la boutique Noblessence.

«D'un point de vue anthropologique, on pourrait dire que tout ce mouvement de blogueuses qui font leurs petits pots représente une réappropriation de ce qui traditionnellement appartenait aux femmes. On sait que l'industrie des cosmétiques a été industrialisée dans les années 50. Maintenant, c'est le retour du balancier, croit Stéphanie Plamondon, herboriste et anthropologue. On dit que le fait maison est un des secteurs qui connaissent la croissance la plus accrue en Amérique du Nord. Il y a des blogues qui sont vraiment très poussés. On dirait qu'ils sont écrits par des chimistes.

«Puis il y a deux écoles. Celle des manuelles qui font leurs produits maison, mais utilisent quand même des agents de conservation et des parfums de synthèse. Et celle des plus «santé», qui essaient de faire des crèmes et des savons très naturels, qu'on pourrait carrément manger.»

Pour lire l'article au complet :

http://www.cyberpresse.ca/vivre/mode/200907/09/01-882554-senduire-de-creme-sans-danger.php

_________________________

Un article a été écrit sur l'huile essentielle de rose, pour lequel nous avons été interviewée. Vous pouvez lire cet article à l'adresse suivante :

Offrir des roses autrement
Optez pour l'huile essentielle de rose

http://www.servicevie.com/bien-dans-sa-peau

__________________________


Stéphanie Plamondon a collaboré à un article écrit sur l'utilisaiton des huiles essentielles dans la cuisine. Vous pouvez lire cet article, écrit par la journaliste Isabelle Roy, à l'adresse suivante :

http://www.coupdepouce.com/recettes-cuisine/conseils-pratiques/infos-cuisine/on-cuisine-avec-les-huiles-essentielles-comestibles/a/29948

Bon appétit !

_____________________________

La journaliste Catherine Richer parle de nos cours et ateliers durant l'émission L'après-midi porte conseil à la radio de Radio Canada.

Suivez ce lien et ensuite, rendez-vous à la 6e minute et 50 secondes de l'entrevue.

http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2010/CBF/LapresmidiPorteConseil201004221409_3.asx

_____________________________